Car tout commence par un brouillon. Les meilleurs textes, les plus mauvais, un amour, une rupture… La vie est un brouillon qu’on veut parfois oublier, un palimpseste duquel émergent les traces recouvertes par les années, un tas de sourires effacés, de larmes séchées, de chutes salutaires qui nous ont appris à marcher. Je refuse les remords et préfère flotter parmi les regrets, la poésie des « si » accompagne mes journées. Je veux tout recommencer, jusqu’au crépuscule, le dernier souffle comme jumeau du premier, nous ne faisons que passer, alors faisons-le avec joie…