Romancière, un bien grand mot…

Romancière ça veut dire quoi?

Pour moi, c’est une façon d’envisager la vie en racontant des histoires. Il m’a fallu du temps et un brin de folie pour croire qu’un jour, j’allais être publiée. Alors vous imaginez quand le premier article est paru? C’était le Graal. Je me suis dit « je peux mourir maintenant », puis, les premiers retours des lectrices et des lecteurs sont arrivés et là, j’ai compris qu’il fallait que j’attende un peu et que j’écrive encore et encore pour donner et éprouver cette joie des mots mis bout à bout. Etre romancière c’est ça, une cuisine personnelle qu’on rend universelle.

J’ai la chance d’être merveilleusement bien entourée, ça n’a pas toujours été le cas mais, à quoi bon se retourner quand on marche vers la lumière? Mon parcours est banal, beaucoup de livres qui me protègent et me réconfortent, avec, parmi eux, plusieurs auteurs: Erri de Luca, Curzio Malaparte, Thomas Bernhardt, Elfriede Jelinek, John Fante, Michel Houellebecq, Ian Mc Ewan, Jay McInerney, Marguerite Yourcenar, Françoise Sagan, Marguerite Duras, Elizabeth Badinter, Doris Lessing, Jack Kerouac, Henning Mankell, Yasushi Inoué, Sôseki, Dostoïevsky, Thomas Mann… Et mon poète: Charles Baudelaire.

Et des stylos, des montagnes de stylos-plume qui glissent sur les pages de dizaines de cahier. J’écris dans le bruit, à la main, pour dessiner des ratures et des flèches et rajouter, partout, des étoiles et des triangles. J’ai besoin du son des autres, d’une radio allumée, de petits pas qui courent dans les couloirs et des bruits de la rue qui montent jusqu’à ma table, j’ai besoin de la vie qui continue en bas, car écrire est pour moi festif, joyeux, jamais une souffrance. Je relis mes textes à voix haute en écoutant les silences qui ponctuent la musique des mots. Ma plus fidèle compagne, celle qui ne se lasse jamais de mes nuits blanches, de mes cigarettes et de mes cafés, c’est Filomène, un British Shorthair de 9 ans qui m’apaise, mais qui me fait flipper de temps en temps…

Ma courte bibliographie:

  • « Amour Propre » 2019 – éditions JC Lattès
  • « Qu’il emporte mon secret » 2017 – éditions du Seuil
  • « Là où s’arrête la terre » 2015 – éditions du Seuil
  • « L’Autre » 2014 – éditions du Seuil
  • « La petite bibliothèque du gourmand » recueil de textes – 2013 – Flammarion
%d blogueurs aiment cette page :